Résultats d’admission des concours 2019

Résultats d’admission des concours 2019

Ça y est, les résultats définitifs des concours d’orthophonie commencent à être publiés :

Pour Caen et Nancy, munissez-vous de vos identifiants pour les consulter directement sur le site de l’université :

Bravo à nos e-orthophonistes, 73 d’entre elles sont admises ! Leur travail, leur courage et leur persévérance ont fini par payer. Nous sommes très fiers et très heureux !

L’équipe d’e-orthophonie* félicite chaque admis, BRAVO à toutes et à tous. Votre nouvelle vie commence !!!

e-orthophonie*

Les odeurs, de nouvelles alliées en orthophonie ?

Les odeurs, de nouvelles alliées en orthophonie ?

Trop longtemps négligés, les pouvoirs olfactifs sur la vie émotionnelle sont de plus en plus considérés. Orthophoniste et docteur en neurosciences et en sciences de l’ingénierie, le Dr Auriane Gros exerce au CHU de Nice. Elle est enseignant-chercheur à l’université Nice-Côte d’Azur au sein du laboratoire CoBTeK (Cognition Behaviour Technology) et directrice pédagogique du département d’orthophonie de Nice.

L’olfaction et ses pouvoirs thérapeutiques sont-ils considérés de manière nouvelle ?

Indéniablement, voilà un sens qui revient sur le devant de la scène. Pendant des siècles, il était plutôt d’usage de dissimuler les odeurs, qu’il s’agisse de transpiration ou des effluves d’éther dans les hôpitaux. Ce camouflage a généré un désintérêt pour l’odorat. On savait bien pourtant que dans les troubles de l’oralité, par exemple lorsqu’un bébé souffre d’un défaut de succion, le mettre en contact avec l’odeur maternelle pouvait l’inciter à téter. Nous savions aussi que de nombreuses personnes font un usage satisfaisant des huiles essentielles, mais nous manquions de données effectives. Pour voir s’intensifier les recherches sur l’odorat, il a notamment fallu le prix Nobel de 2004 attribué à Richard Axel et Linda Buck pour leurs travaux sur les récepteurs olfactifs. Mais nous avons encore beaucoup à faire. Nous savons que 80% des odeurs identifiées sont plutôt désagréables, et que l’homme peut distinguer un milliard de milliards de senteurs différentes! Mais nous manquons du lexique nécessaire pour les répertorier…

Sur quels domaines se concentrent vos recherches ?

Principalement sur le rôle des odorants dans le dépistage précoce de la maladie d’Alzheimer, et l’apport de l’olfaction pour ramener à un ressenti émotionnel les patients qui souffrent d’apathie et voient leurs émotions émoussées. L’odorat est le seul sens qui puisse s’expérimenter dans une double voie: il peut y avoir un relais au niveau du cortex orbito-frontal et du cortex limbique (émotionnel), et nous prenons alors conscience de l’odeur ; ou bien le cortex olfactif envoie l’information directement au cerveau limbique sans passer par la voie de la conscience. La composante amygdalienne et donc les émotions peuvent être réactivées dans tous les cas. Si l’on fait sentir l’odeur du pain chaud à un malade d’Alzheimer qui a été boulanger, il ne pourra pas forcément identifier cette odeur mais il y restera particulièrement sensible. On l’observe aussi avec les victimes d’attentat ou les personnes ayant subi un grave traumatisme: les odeurs de sang réveillent la mémoire émotionnelle.

Le vécu individuel compte donc beaucoup ?

Oui, l’odeur d’herbe coupée parlera à certains et pas à d’autres. C’est pour cela que nous ciblons le vécu de la personne que nous cherchons à stimuler ou apaiser. L’origine culturelle est aussi importante: à Taïwan, on ne supporte pas l’odeur de lait chaud mais on raffole des œufs de cent ans et de leur odeur de pourri! La réactivité à certaines odeurs est aussi liée aux habitudes alimentaires. En Inde, le parfum du clou de girofle régale car il est utilisé dans de nombreux desserts, alors que chez nous il évoque le dentiste…

Mais certaines molécules ont des vertus générales…

Le linalol, molécule de la lavande, a des vertus anxiolytiques ; les odeurs «vertes» (pomme, herbe coupée) apaisent… Dans notre laboratoire, nous cherchons des molécules permettant de calmer des états de stress. Pour cela, nous prenons des mesures physiologiques suite à l’exposition aux odorants, telle la réponse électrodermale (en lien avec la sudation). Mais il semble important d’envisager une utilisation à long terme pour constater des améliorations durables sur les aspects comportementaux. Chez les malades d’Alzheimer qui montrent des états d’agitation ou qui ont besoin d’être dynamisés, nous procédons pendant six mois au moins, à leur domicile, à des diffusions d’odorants. Parfois, ces prescriptions sont mal acceptées car les malades ont l’impression de ne rien sentir. Mais l’effet actif des molécules n’en est pas moins certain.

Source http://sante.lefigaro.fr

Résultats d’admissibilité des concours 2019

Résultats d’admissibilité des concours 2019

Les résultats des écrits des concours d’orthophonie ont tous été publiés ! C’est par ici :

Pour Besançon, Caen, Nancy et Rouen, munissez-vous de vos identifiants pour les consulter directement sur le site de l’université :

Bravo à nos 161 e-orthophonistes qui sont présentes dans ces listes ! Comme nous l’avions annoncé, à force de travail et de pugnacité, les efforts ont fini par payer. Félicitations à toutes et à tous.

Nous avons une grosse pensée pour toutes celles et ceux qui ne sont pas encore admissibles malgré leur travail et leur persévérance. Mais ne vous découragez pas, ne lâchez pas et croyez en vous ! Ce n’est pas fini, les prochains concours arrivent déjà dans 6 mois ! Et comme disait Thomas Edison, « Au moment où tu abandonnes, tu laisses quelqu’un gagner ». On croit en vous !!!!

Résultats d’admissibilité e-orthophonie* 18-19

Résultats d’admissibilité e-orthophonie* 18-19

C’est avec beaucoup de fierté que nous communiquons nos premiers résultats aux concours d’orthophonie 2018-2019. En effet, sur l’ensemble de notre promotion, 64,12% de nos étudiants sont admissibles à au moins un oral alors que les résultats de Rouen ne sont pas encore tombés !

A force de persévérance et d’abnégation, leur travail a fini par payer. Bravo à toutes et à tous pour ces brillants résultats.

Nous avons également une pensée pour tous les étudiants non admissibles cette année malgré leur investissement. Surtout, ne vous découragez pas ! Comme l’a dit très justement Thomas Edison, « au moment où tu abandonnes, tu laisses quelqu’un gagner ».

Vous avez été nombreux à nous solliciter pour préparer vos concours avec nous dès la rentrée 19-20. Nous vous remercions pour la confiance que vous nous accordez. Vous pourrez bénéficier de nos innovations pédagogiques dès votre inscription, aussi bien au niveau de l’accompagnement que de l’apprentissage. En revanche, nous ne pourrons malheureusement pas satisfaire toutes les demandes d’inscription. Nous allons devoir ouvrir notre liste d’attente d’ici la fin du mois car nous limitons les effectifs afin d’assurer un suivi régulier et un encadrement optimal. En effet, toutes les semaines, des épreuves rédactionnelles ont lieu et elles bénéficient d’un corrigé type mais également d’une correction détaillée et personnalisée. Pour que chaque étudiant puisse consulter ses copies dans les 7 jours qui suivent, nous limitons le nombre de candidats. Si vous êtes convaincu(e) par notre structure, nous vous invitons à procéder sans trop tarder à votre inscription en suivant ce lien.

Nous souhaitons BONNE CHANCE aux candidats préparant les entretiens d’admission et BON COURAGE dans cette dernière ligne droite.

Toute l’équipe d’e-orthophonie*
Comment bien se préparer à un concours ?

Comment bien se préparer à un concours ?

Il est important de se préparer physiquement et psychologiquement avant un concours.

Il s’agit d’un réel travail sur soi. Se préparer plusieurs mois à l’avance est donc essentiel pour acquérir un certain contrôle.

Réitérez cet exercice une à deux fois par semaine pendant un mois avant votre concours. Cet entrainement est loin d’être simple mais il vous apprendra à vous rassurer face à quelqu’un.

Relativisez l’enjeu : ne pensez pas à la finalité de l’épreuve, concentrez-vous sur l’action. Si échec il y a, vous pourrez retenter les concours l’année suivante ou vous diriger vers une autre école. Rien n’est jamais perdu.

Soyez optimiste : mettez-vous dans la tête d’un gagnant, répétez-vous que vous n’êtes pas plus bête qu’un autre et que vous avez toutes vos chances d’être accepté(e) dans l’école qui vous intéresse.

Evitez d’en parler à tout votre entourage : parlez-en à vos parents ou à votre ami(e) mais évitez de le dire à trop de personnes. En effet, mettre tout le monde au courant peut provoquer une pression supplémentaire. Si vous échouez, vous devrez le dire à chacun de vos proches et vous vivrez davantage la situation comme un échec. Faites plutôt le contraire, gardez ça pour vous et annoncez à tout le monde votre réussite finale ou taisez votre échec afin de ne pas remuer le couteau dans la plaie.

Entraînez-vous à plusieurs : faites-vous faire des dictées, posez-vous des questions d’actualité ou de culture générale… Nous insistons régulièrement sur l’importance de travailler en groupe et de ne pas s’isoler lors de la préparation de votre concours. Afin de favoriser les binômes ou trinômes que vous formez déjà en terminale ou dans le supérieur, nous avons d’ailleurs mis en place un système de parrainage : nous offrons un code de réduction de 30€ pour chaque dossier dès 2 inscriptions simultanées. N’hésitez pas à nous contacter par mail à admin@e-orthophonie.fr pour obtenir votre code promotionnel à saisir en ligne.

Enfin et surtout, croyez en vous !

Testez votre audition

Testez votre audition

Un problème d’audition pourrait vous empêcher d’intégrer plus tard une école d’orthophonie. Un audiogramme vous sera d’ailleurs demandé lors de l’inscription au concours.

Testez-vous dès maintenant avec notre audiogramme en ligne et évitez de passer à côté d’un problème d’audition, même léger. Bien entendu, cet audiogramme ne se substitue pas à un audiogramme passé chez un professionnel. Mais il vous permet d’évaluer de manière personnelle votre audition.

A vous de jouer !

Audiogramme en ligne