5 applis pour réviser avec son smartphone ou sa tablette

5 applis pour réviser avec son smartphone ou sa tablette

Le smartphone remplace de plus en plus souvent l’ordinateur dans notre vie quotidienne. Encore plus chez les étudiants, connus pour être amoureux de leur téléphone portable. Quelles applications sont alors utiles pour travailler ?

A l’heure où le smartphone est ancré dans le monde de l’éducation, nous avons choisi les cinq meilleures applications pour réviser :

  1. Evernote (gratuit, Android et iPhone) : notez tout ce qui vous passe par la tête, sans risquer de perdre ces informations.
  2. Google Drive (gratuit, Android et iPhone) : stockez tous vos cours au même endroit et importez vos données directement sur votre smartphone.
  3. 101 Livres Classiques (gratuit, iPhone) : cette collection vous permet de lire gratuitement et en intégralité 101 chefs-d’oeuvre de la littérature sur votre tablette ou votre smartphone.
  4. Le BLED pour l’orthographe, la grammaire et la conjugaison (payante, iPhone) : classé dans la catégorie « référence », le BLED est un outil pratique pour se rappeler les règles de notre chère langue et réviser ainsi parmi 6000 verbes conjugués.
  5. Gestion du temps (gratuit, Android) : une application qui vous permet de planifier vos périodes de révisions et de loisirs.

A vos smartphones !

Un ptit sac spécial concours signé… e-orthophonie* !

Un ptit sac spécial concours signé… e-orthophonie* !

Nos e-orthophonistes ont été nombreux l’année dernière à nous signaler qu’ils trouvaient dommage de ne pas pouvoir se retrouver lors des concours alors que beaucoup discutent régulièrement sur notre Student Network. C’est toujours plus agréable de se rassembler pour échanger ses impressions, ses appréhensions et faire face à l’ambiance parfois un peu lourde qui peut planer dans l’air…

Nous avons donc essayé de trouver une idée sympa, pratique et facilement identifiable (nous avons d’abord pensé à un costume de licorne, mais on s’est dit qu’ils auraient un peu chaud selon la température des salles 😝). Et puis l’idée du petit sac de toile s’est imposée, parce que clairement, le jour du concours, à part deux-trois fluos, des stylos-feutres noirs en triple, une bouteille d’eau et une barre de céréales, on n’a pas non plus besoin de grand chose d’autre. On s’est donc dit qu’ils pourraient les glisser dans un sac ! Alors il est tout simple, mais on a essayé de le customiser un peu 😉. Et vu le succès rencontré l’année dernière, on ne va pas se priver de recommencer ! Les 50 premiers e-orthophonistes qui vont nous en faire la demande, recevront gratuitement leur ptit sac concours, directement à la maison ❤️.

                     

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

e-orthophonie*

Bonne chance à toutes et à tous !

e-orthophonie*

Dernière année des concours avec QCM

Dernière année des concours avec QCM

Les préparer, les passer et en tirer les leçons.

C’est la dernière année des concours avec QCM, alors n’attendez pas pour « voir » si vous saurez reconnaître facilement la « bonne » réponse. Vous redoutez les QCM ? C’est que vous n’avez pas encore acquis les bons réflexes pour vous y préparer et pour y répondre avec stratégie. Un QCM exige de votre part une capacité de discernement aiguisée afin de faire la différence entre énoncés corrects et leurres

Comment répondre ?

Lisez attentivement les instructions : elles indiquent parfois le nombre de bonnes réponses possibles ou le fait que la bonne réponse puisse consister en l’association de plusieurs propositions. Ainsi, on vous demandera peut-être « d’indiquer toutes les bonnes réponses ». Vous découvrirez de temps en temps cette consigne extrêmement importante : « choisissez la réponse la plus correcte » ou « indiquez la meilleure réponse ». Votre concours « QCM » consistera en plusieurs dizaines de questions. Il faudra parfois répondre à 80 questions en une heure. Cela signifie que vous disposez de moins d’une minute par question ! Bien entendu, certaines questions ne vous demanderont que quelques secondes, mais d’autres requerront plus de temps de réflexion. Répondre à un tel concours se fait en 3 étapes :

1- Lisez toutes les questions attentivement mais rapidement en ne répondant qu’à celles pour lesquelles vous êtes absolument certains de la réponse. Indiquez un « ? » à côté des questions qui demandent plus de réflexion et éventuellement un « X » à côté de celles qui sortent du champ de vos connaissances ou qui vous paraissent absolument incompréhensibles.

2- Examinez ensuite les questions associées à un « ? » (vous devez réfléchir ou vous hésitez). Répondez à celles pour lesquelles, après réflexion, vous obtenez une réponse ferme. Effacez les « ? » et comptez à présent le nombre de réponses que vous avez accumulées : si le QCM est à points négatifs (vous perdez des points en répondant mal) vous pouvez ainsi mesurer le risque que vous pouvez vous permettre de prendre pour les questions restantes.

3- Finalement, examinez les questions restantes. S’il n’y a pas de pénalités (points négatifs), il est préférable d’essayer de deviner que de laisser une question sans réponse. En revanche, avec un système de points négatifs, il faut prendre le moins de risques possible.

Il est également conseillé d’utiliser dès que possible la méthode par élimination. Des recherches ont montré qu’un étudiant sur trois obtient de meilleurs résultats rien qu’en utilisant cette stratégie.

Bon courage à toutes et à tous 💪🏻 !

Concours selfie !

Concours selfie !

Toute l’équipe d’e-orthophonie vous invite à participer au concours Selfie que nous organisons chaque année. Le thème est « Mon concours d’orthophonie ». Envoyez-nous votre plus beau selfie vous mettant en scène avec vos ami(e)s, lors d’un concours.

Un jury composé d’étudiants, d’enseignants et de responsables chez e-orthophonie*, élira la photo la plus drôle et représentative. Le gagnant recevra un chèque cadeau de 50€ et sera publié sur la home page de notre site internet ainsi que sur nos réseaux sociaux !

Envoyez-nous vos photos par mail à admin@e-orthophonie.fr.

À vos selfies 😎 !

Le flash info d’e-orthophonie* de janvier 2020

Le flash info d’e-orthophonie* de janvier 2020

Le « flash info » est le petit plus mensuel d’e-orthophonie*. Vous y retrouvez des informations à connaître pour les épreuves de culture générale des concours 😉.

Les chiffres à retenir : selon l’INED (Institut français d’études démographiques), l’humanité devrait augmenter d’un tiers d’ici 2050, passant de 7,5 milliards actuellement à 10 milliards.

e-orthophonie*

Le numerus clausus 2020 en orthophonie

Le numerus clausus 2020 en orthophonie

Ca y est ! L’arrêté du 24 janvier 2020 est tombé, il a fixé le nombre d’étudiants à admettre en première année d’études préparatoires au certificat de capacité d’orthophoniste.

Le numerus clausus est le nombre d’étudiants admis en première année d’études préparatoires au certificat de capacité d’orthophoniste. Il est fixé à 912 au titre de l’année universitaire 2020-2021. Ce numerus clausus est réparti dans les différentes écoles de la façon suivante :

– 905 places –

  • Université d’Auvergne (Clermont-Ferrand) : 25 places
  • Université Lyon-I : 100 places
  • Université de Brest : 25 places
  • Université de Besançon : 30 places
  • Université de Rennes : 25 places
  • Université de Tours : 50 places
  • Université de Strasbourg : 35 places
  • Université de Lorraine (Nancy) : 40 places
  • Université Lille-II : 90 places
  • Université d’Amiens : 35 places
  • Université de la Sorbonne (Paris-VI) : 120 places
  • Université de Caen : 32 places
  • Université de Rouen : 30 places
  • Université Bordeaux : 36 places
  • Université de Limoges : 24 places
  • Université de Poitiers : 25 places
  • Université Montpellier : 35 places
  • Université Toulouse-III : 38 places
  • Université de Nantes : 45 places
  • Université Aix-Marseille-II : 38 places
  • Université de Nice : 34 places

– 905 places –

Il s’agit d’une évolution du quota d’admission de 7 places par rapport à la rentrée 2019. Si nous ne pouvons que nous réjouir de cette augmentation qui répond à un véritable besoin pour favoriser l’accès aux soins orthophoniques sur tous le territoire, nous déplorons qu’elle soit encore trop faible par rapport au manque de professionnels dans l’hexagone. Au delà de ce constat, 7 futurs professionnels ne permettent aucune anticipation de l’évolution de notre système de soins, des besoins de la population, des départs à la retraite des orthophonistes…