On ne baisse jamais les bras, peu importe les circonstances !

On ne baisse jamais les bras, peu importe les circonstances !

Compte tenu du contexte actuel, le confinement a poussé le gouvernement à annuler les épreuves écrites d’admissibilité (regroupements de Bordeaux, Limoges et Poitiers – Besançon, Nancy et Strasbourg) ainsi que toutes les épreuves d’admission.

Exceptionnellement suite au COVID-19, cette année, la sélection sur dossier Parcoursup devient ainsi la seule étape d’admission d’entrée en CFUO pour tous les candidats, quel que soit le regroupement demandé.

Nous sommes sincèrement navrés pour toutes celles et ceux qui se sont préparés durement, c’est une injustice totale et sans précédent. Certes, des mesures sanitaires drastiques devaient être prises pour endiguer cette pandémie et nous tenons ce discours depuis le début. Mais il existait des alternatives comme la visioconférence ou le réaménagement du calendrier Parcoursup (comme c’est étonnement le cas pour d’autres filières). Le gouvernement a pris une décision unilatérale sans envisager de nouvelles options et en se positionnant clairement contre les recommandations de la FNEO et de la FNO. Un grand MERCI à vous de défendre les intérêts des étudiants et de la profession. Nous savons le travail que vous faîtes même si vous n’êtes pas écoutés.

Mais nous avons été là pour nos étudiants plus que jamais. Tous les oraux blancs ont été remplacés par des entretiens « Dossier Parcoursup ». En effet, il a fallu « mettre le paquet » sur chaque dossier avant la clôture puisque c’est désormais l’unique moyen de faire la différence. Nous nous sommes mobilisés en ce sens pour valider un dossier « béton » avec chaque étudiant.

De ce fait, toute l’équipe s’est tenu à leur disposition pour échanger avec eux afin de « sublimer » leurs encadrés et leur projet de formation motivé.

Nous ne nous sommes pas laissés abattre et nous n’avons pas baissé les bras : nous avons fait de leurs candidatures les meilleurs profils pour qu’ils intègrent un CFUO et que cette étape ne soit qu’un mauvais souvenir. Un immense BRAVO à tous nos étudiants pour leur persévérance, leur pugnacité, leur confiance et leur écoute. Ils ont réalisé un travail remarquable.

Toute l’équipe d’e-orthophonie*

Pénurie d’orthophonistes : tous touchés, agissons !

Pénurie d’orthophonistes : tous touchés, agissons !

Patients, parents, élèves, enseignants orthophonistes, citoyens… agissons tous ensemble ! Signons la pétition mise en ligne par la FNO pour obtenir des ministères de la Santé et de l’Enseignement supérieur, des engagements forts.

Plus aucun patient ne doit attendre un mois pour obtenir un rendez-vous en orthophonie. BRAVO et MERCI à la FNO pour son initiative.

Chaque signature compte. C’est la qualité de vos soins et de ceux de vos proches qui est en jeu !

Signer la pétition

La gamifiction : un recours pour les troubles du langage

La gamifiction : un recours pour les troubles du langage

Le recours positif à la gamification

L’aphasie atteint les patients victimes de troubles du langage après un AVC, un traumatisme crânien voire une tumeur cérébrale. Afin de leur permettre de se « réapproprier le langage », l’orthophoniste Guénaëlle Brunet-Rio a travaillé en association avec Alexandre Boulmé, un startuper. Ensemble, ils ont conçu l’application Gong.

Le jeu pour faciliter l’expression

D’après Alexandre Boulmé, la gamification ouvre la voie à une meilleure accessibilité dans l’usage des outils numériques. En effet, il arrive que l’orthophoniste rencontre des difficultés dans la mise en place des outils de communication traditionnels. Quant au patient, il fatigue vite quand les circuits cérébraux sont sollicités pour permettre leur régénération. Ainsi, l’usage d’une tablette devient compliqué face à ces obstacles.

Afin de contourner le problème, Alexandre Boulmé a simplifié la démarche en mettant l’accent sur l’évolution au pas à pas. Ainsi, il fait appel à des indicateurs et des défis concrets, au quotidien. Cela porte par exemple sur le fait d’aller chez l’épicier pour acheter une boîte de conserve.

Sur l’application Gong, on reprend les mêmes règles que sur un jeu vidéo traditionnel. Plusieurs profils de joueurs sont présents. Ainsi, le joueur social va être plus ouvert aux interactions. Quant au joueur autonome, il va prioriser les challenges personnels. Enfin, le joueur téméraire va apprécier les nouveautés. En outre, les familles et les amis du patient atteint d’aphasie peuvent accéder à une communauté en ligne. Les échanges vont cibler l’éducation, les progrès ainsi que les soucis de leur patient.

Une formation dédiée aux orthophonistes

De leur côté, les fondateurs de l’outil Gong ont assuré la formation d’une centaine d’orthophonistes. Une version réactualisée de Gong a récemment vu le jour. En effet, Alexandre Boulmé cible la formation professionnelle des orthophonistes à la base. Par la suite, les familles seront sollicitées via un abonnement mensuel de 30 € remboursé par les MDPH ou Maisons Départementales des Personnes Handicapées.

Dans un futur proche, des opportunités seront possibles dans le domaine des assurances, des mutuelles et des groupes de l’univers de la santé. Ainsi, le mix gamification-rééducation devient un atout santé majeur pour faire reculer les méfaits de l’aphasie.

Le flash info d’e-orthophonie* mars 2020

Le flash info d’e-orthophonie* mars 2020

Le « flash info » est le petit plus mensuel d’e-orthophonie*. Vous y retrouvez des informations à connaître pour les épreuves de culture générale des concours 😉. Ce mois-ci, les sigles… à connaître !

  • AAH : allocation aux adultes handicapés
  • ADAPEI : association départementale des amis et parents de personnes handicapées mentales
  • ADMD : association pour le droit de mourir dans la dignité
  • AFNOR : agence française de normalisation
  • AGGIR : autonomie gérontologie groupe iso ressources
  • AME : aide médicale d’état
  • AMP : aide médico psychologique / assistance médicale à la procréation
  • API : allocation de parent isolé
  • ARS : agence régionale de santé
  • ASE : aide sociale à l’enfance
  • ASPA : allocation de solidarité aux personnes âgées
  • ASS : allocation de solidarité spécifique
  • AVS : auxiliaire de vie sociale / auxiliaire de vie scolaire

e-orthophonie*

Annulation des écrits d’admissibilité et des oraux d’admission

Annulation des écrits d’admissibilité et des oraux d’admission

Compte tenu du contexte actuel, le confinement a poussé le gouvernement à annuler les épreuves écrites d’admissibilité (regroupements de Bordeaux/Limoges/Poitiers et Besançon/Nancy/Strasbourg) ainsi que toutes les épreuves d’admission.

La sélection sur dossier Parcoursup devient ainsi la seule étape d’admission d’entrée en CFUO pour tous les candidats, quel que soit le regroupement demandé.

Nous sommes sincèrement navrés pour toutes celles et ceux qui se sont préparés durement, c’est une injustice totale et sans précédent. Certes, des mesures sanitaires drastiques doivent être prises pour endiguer cette pandémie et nous tenons ce discours depuis le début. Mais il existait des alternatives comme la visioconférence ou le réaménagement du calendrier Parcoursup (comme c’est étonnement le cas pour d’autres filières). Le gouvernement a pris une décision unilatérale sans envisager de nouvelles options et en se positionnant clairement contre les recommandations de la FNEO et de la FNO. Un grand MERCI à vous de défendre les intérêts des étudiants et de la profession. Nous savons le travail que vous faîtes même si vous n’êtes pas écoutés.

Mais nous sommes là pour vous plus que jamais. Tous les oraux blancs sont remplacés par des entretiens « Dossier Parcoursup ». En effet, il va falloir « mettre le paquet » sur chaque dossier avant la clôture puisque c’est désormais l’unique moyen de faire la différence. Nous nous mobilisons en ce sens pour valider un dossier « béton » avec chacun d’entre vous.

De ce fait, toute l’équipe se tient à votre disposition pour échanger avec vous afin de « sublimer » vos encadrés et votre projet de formation motivé.

Nous n’allons pas nous laisser abattre et nous n’allons pas baisser les bras : nous ferons de vos candidatures les meilleurs profils pour que vous intégriez un CFUO et que cette étape ne soit qu’un mauvais souvenir.

Bien à vous,

Toute l’équipe d’e-orthophonie*

Professeur Cabrol, qui étais-tu ?

Professeur Cabrol, qui étais-tu ?

Le professeur Cabrol : un pionnier de la transplantation cardiaque en Europe.

En 1944, le professeur Cabrol devient interne des hôpitaux de Paris puis, ils partent en 1955 avec sa femme, terminer leurs études de médecine à l’hôpital de Minneapolis. Etudiants auprès d’un chirurgien cardiaque, c’est là qu’ils côtoient Christiaan Barnard, qui sera le premier à réaliser la greffe d’un cœur sur l’homme.

Quatre mois après Christiaan Barnard, le professeur Cabrol réalise en 1968 la sixième greffe cardiaque au monde et la première en Europe. Certes, le patient décède trois jours plus tard, comme les 5 autres, mais cette opération est considérée comme un succès. L’arrivée dix ans plus tard des ciclosporines, un puissant médicament antirejet, change radicalement la donne et permet des survies beaucoup plus longues. Dès lors, il poursuit sur cette voie des prouesses de la chirurgie cardiaque.

Surnommé le « De Gaulle de la chirurgie », en 1982, il réussit la première greffe cœur/poumon, et en 1986, réalise l’implantation d’un cœur artificiel. Il a opéré jusqu’à 65 ans et est resté très présent auprès de ses équipes.

Homme de combats, il s’est engagé en politique auprès de Jean Tiberi (député européen) mais aussi sur le plan associatif. En fondant ADICARE, (association pour le développement et l’innovation en cardiologie), il milite pour le don d’organes. Il décède à 91 ans, après plus de 40 000 interventions et près de 400 greffes à son actif.

e-orthophonie*