5 applis pour réviser avec son smartphone ou sa tablette

5 applis pour réviser avec son smartphone ou sa tablette

Le smartphone remplace de plus en plus souvent l’ordinateur dans notre vie quotidienne. Encore plus chez les étudiants, connus pour être amoureux de leur téléphone portable. Quelles applications sont alors utiles pour travailler ?

A l’heure où le smartphone s’installe dans le monde de l’éducation, nous avons choisi les cinq meilleures applications pour réviser :

1- Evernote (gratuit, Android et iPhone) : notez tout ce qui vous passe par la tête, sans risquer de perdre ces informations.

2- Google Drive (gratuit, Android et iPhone) : stockez tous vos cours au même endroit et importez vos données directement sur votre smartphone.

3- iBibliothèque (gratuit, iPhone) : lancée en 2008 par le Figaro, cette collection vous permet de lire gratuitement et en intégralité des chefs d’oeuvres de la littérature depuis votre smartphone.

4- Le BLED pour l’orthographe, la grammaire et la conjugaison (payante, iPhone) : classé dans la catégorie « référence », le BLED est un outil pratique pour se rappeler les règles de notre chère langue et réviser ainsi parmi 6000 verbes conjugués.

5- Gestion du temps (gratuit, Android) : une application qui vous permet de planifier vos périodes de révisions et de loisirs.

A vos smartphones !

Ils font l’actualité mais quésaco ???

Ils font l’actualité mais quésaco ???

Le glyphosate : c’est un herbicide non sélectif, utilisé par les 2/3 des agriculteurs français. Sa nocivité pour l’humain fait débat. On en a retrouvé de faibles quantités dans certains aliments. La prolongation de son autorisation sera probablement accordée par Bruxelles alors que la France pense le supprimer d’ici à 2022.

Le Fipronil : c’est une substance active de produit phytosanitaire et d’antiparasitaire vétérinaire ; strictement interdit dans la chaîne alimentaire, il a pourtant été utilisé dans certains élevages des Pays Bas pour désinfecter les poulaillers. Les œufs ont ainsi été contaminés et les produits transformés dans lesquels ils ont été utilisés, ont dû être retirés des rayons.

Le Levothyrox : c’est un médicament pour les malades de la thyroïde ; le laboratoire Merck qui le fabrique commercialise la nouvelle formule (plus « stable ») qui provoque de nombreux effets secondaires sur certains patients. Depuis le 2 octobre 2017, l’ancienne formule mieux tolérée est à nouveau en vente dans les pharmacies françaises.

e-orthophonie*

Concours selfies !

Concours selfies !

Toute l’équipe d’e-orthophonie vous invite à participer au concours selfies que nous organisons. Le thème est « Mon concours d’orthophonie ». Envoyez-nous votre plus beau selfie vous mettant en scène avec vos ami(e)s, lors d’un concours.

Un jury composé d’étudiants, d’enseignants et de responsables chez e-orthophonie*, élira la photo la plus drôle et représentative. Le gagnant recevra un chèque cadeau de 50€ et sera publié sur la home page de notre site internet ainsi que sur nos réseaux sociaux !

Envoyez-nous vos photos par mail à admin@e-orthophonie.fr.

À vos selfies 😎 !

« On ne peut pas mettre le vent en cage »

« On ne peut pas mettre le vent en cage »

C’est ce que dit le proverbe. De même, on ne peut totalement contrôler ses émotions.

Vive le stress ! Soignons généreux avec lui, ne lui tournons pas le dos !

Le stress, c’est la preuve que vous avez des émotions et que vous êtes encore bien vivant. Vous avez conscience au moment où vous vous sentez « au bout du bout » de la montée d’angoisse que les limites de ce qui est supportable pour vous est atteint.

Et je vais vous dire que c’est parfait ! Et en plus c’est inexact. Vous êtes un être humain : vous le savez, tout comme votre esprit et votre corps : vous placez beaucoup d’enjeu dans les épreuves. Ces sensations ne sont que le reflet de notre culture et de nos peurs, ancrées très profondément et ça ressort de temps à autre…

Vous voudriez dégonfler cette sensation étrange et insupportable car vous n’êtes plus productif dans vos révisions. Pas de soucis. Accueillez vos émotions, regardez-les, c’est un moyen de les comprendre et de les déjouer.

e-orthophonie*

Concours avec QCM

Concours avec QCM

Les préparer, les passer et en tirer les leçons.

C’est votre premier concours avec des QCM ? Alors n’attendez pas pour « voir » si vous saurez reconnaître facilement la « bonne » réponse. Vous redoutez les QCM ? C’est que vous n’avez pas encore acquis les bons réflexes pour vous y préparer et pour y répondre avec stratégie. Un QCM exige de votre part une capacité de discernement aiguisée afin de faire la différence entre énoncés corrects et leurres.

Comment répondre ?

Lisez attentivement les instructions : elles indiquent parfois le nombre de bonnes réponses possibles ou le fait que la bonne réponse puisse consister en l’association de plusieurs propositions. Ainsi, on vous demandera peut-être « d’indiquer toutes les bonnes réponses ». Vous découvrirez de temps en temps cette consigne extrêmement importante : « choisissez la réponse la plus correcte » ou « indiquez la meilleure réponse ». Votre concours « QCM » consistera en plusieurs dizaines de questions. Il faudra parfois répondre à 80 questions en une heure. Cela signifie que vous disposez de moins d’une minute par question ! Bien entendu, certaines questions ne vous demanderont que quelques secondes, mais d’autres requerront plus de temps de réflexion. Répondre à un tel concours se fait en 3 étapes :

1- Lisez toutes les questions attentivement mais rapidement en ne répondant qu’à celles pour lesquelles vous êtes absolument certains de la réponse. Indiquez un « ? » à côté des questions qui demandent plus de réflexion et éventuellement un « X » à côté de celles qui sortent du champ de vos connaissances ou qui vous paraissent absolument incompréhensibles.

2- Examinez ensuite les questions associées à un « ? » (vous devez réfléchir ou vous hésitez). Répondez à celles pour lesquelles, après réflexion, vous obtenez une réponse ferme. Effacez les « ? » et comptez à présent le nombre de réponses que vous avez accumulées : si le QCM est à points négatifs (vous perdez des points en répondant mal) vous pouvez ainsi mesurer le risque que vous pouvez vous permettre de prendre pour les questions restantes.

3- Finalement, examinez les questions restantes. S’il n’y a pas de pénalités (points négatifs), il est préférable d’essayer de deviner que de laisser une question sans réponse. En revanche, avec un système de points négatifs, il faut prendre le moins de risques possible.

Il est également conseillé d’utiliser dès que possible la méthode par élimination. Des recherches ont montré qu’un étudiant sur trois obtient de meilleurs résultats rien qu’en utilisant cette stratégie.

Bon courage à toutes et à tous 💪🏻 !