La pénurie de soignants affecte les orthophonistes… et leurs patients avec ! A Laon, aucun rendez-vous avant six mois. Parfois un an…

Un métier d’avenir ? Bien plus que ça ! Francis Kazek est diplômé depuis 1994. Il s’est installé en 1995. C’est lui, aujourd’hui, qui préside le syndicat départemental des orthophonistes et son constat est sans appel : « On observe une pénurie de professionnels dans l’Aisne. Il y a quelques années, on était déjà parmi les départements les moins bien dotés aux côtés de la Creuse et de la Lozère ».

Ce constat n’est malheureusement pas isolé. De nombreux départements sont touchés par le manque d’orthophonistes. Le bilan s’accentue évidemment en zone rurale. Alors oui, une nouvelle fois nous l’affirmons : AUGMENTATION DU NUMERUS CLAUSUS et STOP AUX PLACES VACANTES EN ECOLE !!!

A