Caroline est aujourd’hui en première année d’orthophonie à Lille, elle nous confie son parcours :

e-orthophonie* : Caroline, racontez-nous comment vous avez procédé pour atteindre votre objectif, la réussite à un concours d’orthophonie.

Caroline : J’ai un parcours assez atypique. J’ai commencé par le concours de médecine à Lille que j’ai loupé après 2 années de faculté. J’ai par la suite voulu rester dans le domaine de la santé. Mon choix s’est alors directement porté sur le métier d’orthophoniste. Cependant, les concours sont tout aussi sélectifs et je ne voulais pas me retrouver sans porte de sortie. Je me suis alors inscrite en fac de psycho. J’ai préparé mon concours d’orthophonie en parallèle (d’ailleurs les 2 formations se recoupent sur quelques matières, ce qui m’a permis d’étoffer ma formation). Ma priorité restait tout de même le concours d’orthophonie.
Ainsi, même si je n’ai pas eu mon concours du premier coup, je continuais à valider mes années en fac de psycho. En outre, le fait d’avoir une formation parallèle me permettait de ne pas trop stresser pour le concours d’orthophonie.
Au niveau de ma méthode de travail, je n’ai pas eu recours à une préparation en centre de formation. J’étais suivie par un professeur de français (1 dictée par semaine) et je travaillais en plus avec des livres spécialisés et le dictionnaire que j’ai dû apprendre par cœur !
J’ai réussi à entrer dans la formation en finissant 18ème au concours de Lille et je suis aujourd’hui vraiment ravie de mon cursus. Je ne regrette pas de m’être adonnée à tout ce travail car le jeu en vaut la chandelle !

e-orthophonie* : Vous qui avez aujourd’hui réussi avec brio le concours de Lille, avez-vous des conseils à donner aux étudiants qui le préparent ?

Caroline : Tout réside dans la persévérance et la motivation ! En ce qui concerne le concours de Lille, il faut mettre le paquet sur la méthodologie pour savoir résumer le plus rapidement possible. Pour la partie QCM, il faut vraiment insister sur le vocabulaire et la conjugaison.

e-orthophonie* : Que pensez-vous de la préparation en ligne que propose e-orthophonie* ?

Caroline : Pour ma part je n’ai pas fait de prépa en centre de formation car j’étais en faculté parallèlement mais je savais qu’il était primordial d’avoir un suivi chaque semaine et des professeurs à qui s’adresser. J’avais d’ailleurs cherché s’il n’existait pas une formation en e-learning. La formule que vous proposez est pour le coup particulièrement adaptée à tous les étudiants qui souhaitent, comme moi, préparer leurs concours de manière indépendante mais en ayant un accompagnement et un suivi hebdomadaire. D’autant plus qu’ils pourront également se comparer entre eux grâce aux concours blancs. Je me serais sans doute inscrite si ce type de préparation en ligne avait existé à l’époque.