Les orthophonistes et les étudiants en orthophonie se battent depuis des années pour simplifier l’accès aux soins en fluidifiant le parcours des patients.

Dans les mesures exposées au ministre de la Santé et aux parlementaires, la FNO proposait un accès direct aux orthophonistes comme une des solutions pouvant améliorer l’accès aux demandes de soins en orthophonie.

Le 18 février dernier, le Sénat a reconnu cette proposition comme efficiente et a adopté deux amendements dans le cadre de la proposition de loi « Améliorer le système de santé par la confiance et la simplification ». Cette proposition de loi permet aux patients, sur l’ensemble du territoire, d’accéder directement au diagnostic et aux traitements orthophoniques.

Les orthophonistes pourraient engager un bilan et des soins orthophoniques avec ou sans prescription médicale. Ils pourraient également renouveler ou adapter la prescription existante.

C’est une juste reconnaissance pour les orthophonistes de leurs compétences et de leur légitimité à évaluer la pertinence d’un recours au bilan orthophonique et à la mise en œuvre des soins en découlant. Pour les patients, c’est une simplification dans leur parcours de soins.

Ces amendements adoptés valorisent l’autonomie de décision des orthophonistes, dans l’intérêt des patients, le respect de leur parcours de soins et des besoins de coordination avec le médecin.

Toute l’équipe d’e-orthophonie attend désormais avec impatience la confirmation de cette reconnaissance par les députés et appelle le gouvernement à soutenir cette mesure en faveur de l’accès aux soins pour les patients.