Quels conseils aimeriez-vous avoir pour intégrer, vous aussi, un centre de formation en orthophonie (CFUO) ? Vous vous êtes posé de nombreuses fois la question. Comme chaque mois, toute l’équipe d’e-orthophonie* est heureuse de partager avec vous les astuces de nos étudiants qui ont brillamment réussi !

Ce mois-ci, c’est au tour d’Alicia. Elle partage son expérience avec vous au détour de notre interview vérité. Découvrez son parcours et ses conseils pour réussir !

 

1ère partie : INFORMATIONS CONCERNANT ALICIA

  1. Année d’intégration d’un CFUO ? Septembre 2021
  2. Combien d’années de tentatives ? Un
  3. Nombre de regroupements de CFUO demandé l’année de l’intégration ? Lesquels ? Un, je n’ai
    demandé que Lyon (pas de possibilités de déplacer toute la famille en France) et je l’ai eu !
  4. CFUO intégré ? Lyon

2ème partie : DURANT LA PREPARATION

  1. Circonstances particulières durant l’année de préparation : bachelier ? fac en parallèle ? dans quelle filière ? en reconversion (de quel métier ou branche) ? En reconversion, après un diplôme d’ingénieur et 10 travaillés dans l’environnement. Autre circonstance particulière : naissance de mon 3e enfant en septembre 2020, donc en congé maternité pendant la prépa.
  2. Prépa en présentiel effectuée (auparavant ou en parallèle) ? Non
  3. Pourquoi avoir choisi une prépa en ligne et e-orthophonie*, en particulier ? e-ortho m’avait été recommandée par une étudiante de la promo d’en-dessus (que j’avais contacté par l’intermédiaire d’une autre étudiante en reconversion). Le bouche-à-oreille m’a conforté dans mon choix.
  4. Quelle était votre organisation de travail durant la préparation (par exemple, nombre de jours de travail par semaine, nombre d’heures de travail par jour, quels contenus vous a le plus servi…) ? J’essayais de travailler pendant les siestes de mon fils (mais il ne dormait pas beaucoup). Je dirais en moyenne une heure par jour, un peu plus si on compte les contenus audios que j’écoutais pendant les promenades en poussette. Sur certaines périodes, quand quelqu’un pouvait le garder, je travaillais 3 à 5h par jour. Je travaillais essentiellement les contenus et exercices :
    • de français : règles de grammaire / accords / préparation à la certification le Robert. Je n’ai pas appris ni travaillé les listes de vocabulaire, trop peu de temps et trop chronophage
    • de logico-mathamatiques : j’ai tout fait car j’adorais ça
    • de bio : j’ai fait des fiches de révision. Avec le recul, grâce aux cours et aux concours blancs de bio on arrive à avoir un niveau de fou. Et connaitre l’anatomie de l’oreille, les synapses, et bien d’autres choses m’a été utile pour ce début d’année très très dense !
    • En rapport avec la profession : très bien pour connaitre la profession. Retenir quelques noms historiques comme Suzanne Borel, et l’histoire et les dates clés de l’orthophonie. Approfondir le métier, les champs de compétences, savoir à quoi font référence les principales pathologies… Mon cerveau est passé à autre chose donc j’oublie forcément des choses !… Désolée 😁.
  5. Qu’est-ce qui a été décisif dans votre préparation ? Je dirais rencontrer des orthophonistes garce à e-ortho, dont une qui a relu mon projet de formation et qui m’a donné des conseils précieux. Également parler avec des patients, car un des témoignages m’a beaucoup touché et a été le cœur de mon PFM.
  6. Comment avez-vous choisi les CFUO (critères de sélection) ? Proximité géographique uniquement ! Impossible pour moi de ne pas être chez moi la semaine, impossible de bouger car mon mari n’est pas mobile pour son travail, et impossible de faire les aller retours tous les jours à 2/3h de route car les horaires des cours sont très étendus.
  7. Selon vous, que recherchent les jurés lors des oraux ? Oraux de Lyon : 15 minutes, ils nous ont dit explicitement qu’ils allaient tester nos capacités de communication et notre niveau de langage.
  8. Qu’est-ce qui vous a le plus servi lors de la préparation aux oraux (entraînements personnels aux exercices et questions, oraux blancs…) ? Les oraux blancs en visio ont été très utiles ! A côté j’avais fait beaucoup d’exercices (tous ceux proposés sur la plateforme, plusieurs fois), j’avais préparé une chanson et préparé des réponses à beaucoup de questions trouvées sur e-ortho. Je m’étais préparée à me présenter, et j’avais préparé une conclusion, impactante, qui je pense a beaucoup joué en ma faveur. Clairement la préparation aux oraux via les oraux blancs, exercices et conseils d’e-ortho est un gros plus ! Et avec tout ce qu’ils m’ont apporté pour concevoir mon dossier Parcoursup, j’étais vraiment confiante.
  9. Après coup, quel était votre meilleur atout à l’oral ? Etre naturelle, souriante et spontanée.

 

 

3e PARTIE : UNE FOIS LE CFUO INTEGRE

  1. Combien suivez-vous d’heures de cours et TD en présentiel par semaine en moyenne ? On est 100% en présentiel. Au début de la première année on a surtout eu les CM et les TD ont démarré un peu après ce qui permet d’alléger l’emploi du temps puisqu’on est plusieurs groupes à se répartir les créneaux. Mais en moyenne, en septembre on avait 38h de cours par semaine, entre 30 et 35 depuis. On avait cours le samedi matin aussi… bref c’est dense !!
  2. Quelles sont les périodes de cours et de vacances ? Toujours pour la 1ère année, on a commencé fin août, on a eu 3 jours de vacances à la Toussaint, on aura 2 semaines à Noel (avec partiels le 3 janvier…), et une semaine en avril. L’année se termine si tout va bien (si pas de rattrapages) mi-mai.
  3. Quels points forts pouvez-vous évoquer par rapport au CFUO choisi ? des points faibles ? Points forts : il y a d’autres reconverties, beaucoup de profils différents dans la promo, des jeunes bacheliers, des réorientations… les profs/intervenants sont attentifs et compétents, soucieux de transmettre leurs connaissances et de nous les faire comprendre. Points faibles : emploi du temps très chargé par rapport à d’autres CFUO… on est vite fatigués, beaucoup de notions pour l’instant trop théoriques et pas utiles dans le futur métier (quand on est en reconversion on a hâte de rentrer dans le vif du sujet du métier pour lequel on se reconvertit). L’emploi du temps varie tout le temps, ce n’est pas simple pour s’organiser (d’un jour à l’autre ou d’une semaine à l’autre). On nous infantilise un peu trop à mon goût.
  4. Quels conseils pour bien aborder la 1ère année ? Quel est le temps de travail personnel (vous pouvez indiquer un nombre d’heures par semaine, par exemple) ? Je travaille beaucoup car beaucoup de notions sont à apprendre par cœur, beaucoup de cours et beaucoup de matières différentes… je dirais que je travaille dès que j’ai un trou dans l’emploi du temps + 2/3h le soir tous les 2/3 jours + 4 à 6h/weekend
  5. Comment organisez-vous votre temps de travail (relecture, lectures complémentaires…) ? Je n’ai pas le temps de faire des lectures complémentaires, je fais des fiches de tous les cours car on écrit / prend en note vraiment beaucoup pendant les cours (3 à 4 feuilles petit carreaux RV par cours en moyenne) et quand j’ai le temps je les relis. Pour l’instant on a beaucoup de travaux de groupes en plus des cours donc on travaille aussi là-dessus (pas simple car les salles de travail en groupe sont fermées pour cause de covid). Une fois les fiches faites et apprises je vais travailler sur des exos / annales fournis par les profs (enfin j’espère que j’aurais le temps)
  6. Y a-t-il des erreurs à éviter ? Attendre avant de commencer à apprendre les cours ! il faut s’y mettre dès le début pour mieux apprendre, réactiver ses apprentissages, et passer de bonnes fêtes de Noel 😊🤩.
  7. Avez-vous des conseils à donner pour trouver un stage (école, structures, libéraux) ? Si oui, lesquels ? En première année c’est en école, à Lyon on peut passer par la fac qui nous trouve un stage (dans le public). Il y a ensuite réunion avec les élèves concernés qui se répartissent le stage géographiquement en fonction des réponses des écoles. Si on veut changer de région/département, on se débrouille mais je n’ai pas l’impression que ce soit compliqué. De mon côté je voulais un stage près de chez moi, dans le Rhône mais loin de Lyon. Comme on ne peut pas contacter les écoles publiques directement (c’est la fac qui le fait), j’ai choisi une école privée pour être sûre de ne pas être envoyée à l’autre bout du département. Pour les stages des années suivantes cela a l’air plus difficile, il faut se renseigner avec ceux des promos d’au-dessus, et s’y prendre vraiment tôt.
  8. Pourriez-vous dire si le CFUO que vous avez choisi insiste davantage sur certains aspects (par exemple : neurologie, langue des signes…) ? Pas vraiment car je ne connais pas les programmes des autres CFUO… mais pour l’instant on fait beaucoup de neuro, de bio et de psycho…
  9. Souhaitez-vous ajouter des informations qui vous semblent pertinentes et surtout essentielles à connaître pour les futurs étudiants en orthophonie ? Bon courage !! Accrochez-vous, ça en vaut la peine et e-ortho sera là pour vous rebooster 😉.

Merci à Alicia, une belle détermination et surtout un bel esprit !

 

Partagez cet article :