Découvrez la présentation de Miss-Lu au travers de son interview :

1 – Pouvez vous nous présenter votre parcours ?

Je suis professeur de français et de philosophie, j’ai enseigné 6 ans en lycée à des terminales générales. Depuis 2006, j’enseigne en classe préparatoire et je forme les élèves en techniques littéraires pour le concours d’orthophonie. J’exerce également à la faculté, pour des Master 1 et 2, en philosophie éthique.


2 – Que pensez vous du concours d’orthophonie et de ses difficultés ?

C’est un concours extrêmement difficile d’une manière générale et plus particulièrement en techniques rédactionnelles. Selon les académies, les épreuves varient : les élèves peuvent être évalués sur un résumé, une dissertation, une synthèse de documents ou un commentaire de texte. Autant de méthodologies très différentes les unes des autres et qui demandent des qualités vraiment distinctes. Certaines épreuves sont très techniques alors que d’autres exigent un sens critique très aigu. Au sortir du lycée, les élèves maitrisent rarement toutes ces capacités.

3 – Quels conseils donneriez vous aux étudiants souhaitant préparer ce concours ?

J’invite tous les candidats à énormément s’entraîner, de façon régulière et dans les conditions du concours : respect des consignes selon les académies, du temps imparti selon les épreuves… Pour la culture générale, il primordial de se cultiver, de s’intéresser à l’actualité, au monde qui les entoure. Cela peut également faire la différence en dissertation. Une référence plus originale, moins attendue est toujours préférable. C’est un concours, le but reste de se distinguer de son voisin et d’être meilleur que lui. Il faut aussi beaucoup de courage et de pugnacité. Enfin, bien gérer son travail au travers d’une organisation rodée représente un facteur clé de succès.

4 – Que pensez vous du site e-orthophonie* et pourquoi avoir accepté d’y enseigner ?

Hormis le CNED, aucun site ne propose une aide pour ce type de concours. e-orthophonie* se distingue par son caractère exhaustif. En effet, il est complet et prépare à toutes les épreuves, de toutes les académies y compris les oraux. J’appréhendais beaucoup la formation en ligne, je me disais que les élèves avaient besoin d’avoir un enseignant pour répondre à leurs questions et lever le voile sur leurs difficultés. Avec e-orthophonie*, ils ont la possibilité de nous faire part de leurs interrogations, de leurs problèmes. Ils peuvent nous poser directement leurs questions grâce au système de messagerie de la plateforme pédagogique. Nous leur livrons, par matière, des méthodologies détaillées qu’ils peuvent travailler au fur et à mesure de la formation. Enfin, l’aspect complet et régulier des concours blancs leur permet de rester dans le rythme et de s’évaluer par rapport à d’autres candidats. e-orthopphonie* représente un outil complémentaire de choix pour les étudiants inscrits en prépa et qui souhaitent un soutien supplémentaire. Je pense également que c’est une très bonne alternative pour les étudiants qui ont déjà fait une année en prépa et qui souhaitent repasser leurs concours en validant une année de faculté. Les candidats qui n’ont pas la possibilité de financer une classe préparatoire vont également trouver une solution optimale et adaptée à leurs besoins.