Dernière étape avant la quête du Saint Graal

A cette époque de l’année, l’oral des concours vous semble loin mais reste très présent dans vos têtes. De nombreuses personnes font malheureusement l’erreur de se consacrer exclusivement à la conception de leur dossier Parcoursup et ne s’attellent à l’oral qu’après avoir reçu leur convocation aux épreuves d’admission. Terrible et fatale erreur, surtout avec les nouvelles modalités d’admission ! Voilà trois bonnes raisons de ne surtout pas adopter cette stratégie :

  1. Pour plusieurs écoles d’orthophonie, la note de l’oral vaut autant et parfois même plus que la note du dossier. Donc, même si le temps à y consacrer n’est pas du tout équivalent, il ne faut absolument pas négliger son poids dans la note globale, et donc dans l’admission.
  2. Etre capable de mettre ses atouts en lumière, de les argumenter, de les mettre en valeur afin de briller au milieu de tous les autres candidats, est une chose difficile et nécessite d’y réfléchir le plus tôt possible.
  3. Les résultats d’admissibilité et les oraux vont s’enchaîner très rapidement. De ce fait, envisager de commencer la préparation de l’oral au dernier moment est utopique et plutôt périlleux. Commencez dès maintenant, tranquillement mais sûrement, en vous interrogeant sur le métier d’orthophoniste, son champ d’investigation mais aussi sur votre motivation et votre choix d’orientation professionnelle. Mieux vaut s’échauffer, progresser étape par étape et atteindre la ligne d’arrivée, plutôt que sprinter à la fin, sans entraînement, et se tordre la cheville. Organisez une préparation à l’oral dans votre planning hebdomadaire. Que vous suiviez une préparation ou que vous ayez choisi de vous préparer seul, il faut prendre du temps pour faire cette introspection et ce travail de recherches :
    • établir la liste des concours et se renseigner sur le contenu des différentes épreuves d’oral,
    • se renseigner sur ce qu’est l’orthophonie, son histoire, ses lieux d’exercice, son entourage professionnel. Ces recherches vous aideront à vous conforter dans votre choix, à conserver votre motivation intacte et surtout à montrer au jury que vous n’êtes pas là par hasard,
    • préparer à l’écrit votre présentation et l’exposé de vos motivations (études, famille, loisirs, jobs étudiants, défauts, qualités, raisons de votre choix…). Qu’est-ce qui fait que vous êtes l’étudiant idéal en orthophonie ?
    • s’entraîner aux épreuves qui vous seront proposées lors de l’entretien (lecture, résumé d’un texte, exercices de rétention de chiffres, de mots ou de logatomes, définitions de mots compliqués, explication d’expressions françaises, mise en situation avec contraintes…),
    • se mettre le plus régulièrement possible en situation d’entretien auprès de votre entourage (famille, amis ou autres candidats).

Si vous souhaitez être bien préparé et surtout conseillé, e-orthophonie* vous accompagne également dans votre préparation aux oraux. Découvrez notre accompagnement en suivant ce lien.

Partagez cet article :