Rencontre avec Gwendoline Lusseau, orthophoniste, sur le thème du « bilinguisme et l’apprentissage du langage ».

Tout d’abord, qu’est ce que le bilinguisme ? Il est difficile de donner une courte définition du bilinguisme tant il existe de bilinguismes différents.  Nous allons nous intéresser aux jeunes enfants bilingues exposés régulièrement à deux langues (ex : une langue à l’école et une langue à la maison ; une langue avec les parents et une langue avec la nounou…) et pouvant comprendre et/ou s’exprimer dans les deux langues.

Est-ce que le fait d’exposer un enfant à plus d’une langue peut entraîner un retard de langage ? Dans quelle langue m’adresser à mon enfant ? Voici quelques questions que de nombreux parents peuvent se poser.

– Comment un enfant peut-il acquérir une langue ?

Si l’enfant ne présente pas de trouble pouvant entraver l’apprentissage d’une langue, plus l’enfant est exposé précocement à une langue et plus son apprentissage sera facile. L’apprentissage d’une langue demande d’y être exposé de manière fréquente et directe. Par exemple, un enfant n’apprendra pas le chinois en regardant la télévision. Il doit avoir des occasions de parler et d’interagir.

– Les enfants bilingues commencent- ils à parler plus tard ?

Non, il existe une tendance générale au développement du langage chez les enfants. En effet, chez les enfants monolingues comme bilingues, les premiers mots apparaissent entre 8 et 15 mois. Cependant, il y a des différences au niveau du répertoire lexical. Le vocabulaire de l’enfant bilingue sera composé de mots des deux langues. Ainsi, un enfant bilingue aura un vocabulaire plus restreint dans chaque langue qu’un enfant monolingue. Cependant, si on prend le vocabulaire total de l’enfant bilingue, celui-ci sera équivalent voire supérieur à celui de l’enfant monolingue. De plus, le vocabulaire ne se développe pas forcement au même rythme dans les deux langues. La constitution du vocabulaire de l’enfant se fait donc selon son exposition et ses opportunités d’échanges (ex : pendant les vacances, si l’enfant part en France son vocabulaire va plus s’étendre en français que dans l’autre langue).

– Dans quelle langue parler à mon enfant ?

Il faut avant tout que les parents s’adressent à leur enfant dans une langue qu’ils maîtrisent bien et dans laquelle ils se sentent à l’aise (même si ce n’est pas la langue utilisée à l’école ou dans le pays de résidence). Pour faciliter le développement des deux langues chez un jeune enfant, il faut que ce dernier soit exposé suffisamment aux deux langues et que leur utilisation soit bien distincte pour éviter les confusions. Par exemple, un parent peut toujours parler la même langue avec l’enfant, ou vous pouvez associer une langue à une activité (ex : repas en Français et jeux en Chinois). Si vous optez pour la dernière solution, il faudra dans un second temps permuter les langues pour que l’enfant acquière le vocabulaire des activités dans les deux langues.

Gwendoline Lusseau donne aussi quelques pistes pour savoir quand consulter un orthophoniste :

  • Si vers 15-18 mois votre enfant ne répond pas à son prénom, ne dis pas de mots, ne regarde pas son interlocuteur ; ne semble pas comprendre lorsque vous vous adressez à lui.
  • Vous constatez que le niveau de langage de votre enfant stagne.
  • Vous avez l’impression que votre enfant à des difficultés pour s’exprimer, qu’il est difficilement intelligible.

Source https://lepetitjournal.com