Cerise, étudiante inscrite à notre préparation en ligne e-orthophonie*, a brillamment réussi le concours de Nancy : classée 14e au concours, elle attend de rentrer en première année d’orthophonie. Elle nous confie son expérience.

e-orthophonie* : Cerise, racontez-nous votre parcours, qui vous a amenée jusqu’à la réussite de ce concours d’orthophonie.

Cerise : Mon parcours peut sembler atypique car j’ai été infirmière pendant quinze ans. À 38 ans, j’ai souhaité me réorienter vers l’orthophonie et j’ai donc repris mes études afin de m’attaquer au concours : en parallèle de mon travail personnel (jusqu’à 40 exercices par jour !), j’ai décidé de suivre une licence 3 de sciences du langage (ce choix m’a semblé judicieux, entre autres aspects, pour préparer l’oral). Comme j’avais malgré tout besoin d’évaluer ma progression tout en gardant une certaine autonomie, j’ai opté pour la formation proposée par e-orthophonie* : grâce aux corrections et conseils des formateurs, j’ai peaufiné la forme de mes copies (qui était mon point faible) et ça s’est avéré payant !

e-orthophonie* : Vous qui avez aujourd’hui réussi le concours de Nancy, avez-vous des conseils à donner aux étudiants qui le préparent ?

Cerise : Mon premier conseil est bien sûr de ne jamais se décourager (« haut les cœurs », telle est ma devise !) et de s’exercer encore et encore : préparer un concours, c’est avant tout s’entraîner régulièrement, « rabâcher » des connaissances. Pour éviter la routine et soigner son moral, je pense aussi qu’il est important de varier les supports : en plus des inévitables exercices de manuels et des annales, on trouve sur Internet une foule d’applications ludiques (anagrammes, énigmes, projet Voltaire…) qui ont toujours quelque chose à nous apprendre !

e-orthophonie* : Comment avez-vous utilisé la plate-forme e-orthophonie* ?

Cerise : Chaque semaine, je m’entraînais sur les concours blancs des années précédentes afin de mieux cerner ce qu’on allait me demander dans le CB hebdomadaire. : cela permettait aussi d’éviter la surprise, facteur de stress ! J’ai bien sûr également profité du forum pour poser des questions aux formateurs et ainsi éliminer mes doutes au fur et à mesure, mais aussi pour communiquer avec les autres e-orthophonistes : nous nous sommes soutenus tout au long de l’année et j’ai gardé le contact avec certains d’entre eux !

e-orthophonie* : Cerise, encore félicitations à vous pour cette brillante réussite. Merci pour ces quelques mots et bonne continuation.