Student network

Forum e-orthophonie*

Toutes vos questions concernant le Module Linguistique
  • Avatar de l’utilisateur
par marieN
#17895
Bonjour,

j'ai quelques questions à propos du CB V :
- Heureux le sage assis sous le toit de son père : pourquoi heureux ne peut pas être considéré comme apposé, ils représentent la même réalité non ? Il est attribut

-Elle chante (comme) une cantatrice : il est dit que comme est conjonction de subordination. Il était proposé adverbe, pour moi ça marchait car dans mon cours il est dit qu'on peut le remplacer par "de la même manière que" donc adv mais je peux aussi le remplacer par "pareil que" donc conj de subordination. J'ai souvent du mal à retrouver la nature de comme...

Il fallait trouver les fautes dans ce texte mais il n'y a pas la correction :
"On écrit pour ses voisins ou pour Dieu. Je pris le parti d’écrire pour Dieu en vu (vue) de sauver mes voisins. Je voulais des obligers (obligés) et non pas des lecteurs. Le mépris corrompait ma générosité. Déjà, du temps que je protégeais les orphelines, je commençais par me débarasser (débarrasser) d’elles en les envoyant se cacher. Écrivain, ma manière ne changea pas : avant de sauver l’humanité, je commencerai par lui bander les yeux ; alors seulement je me tournerai contre les petits reîtres noirs et véloces, contre les mots ; quand ma nouvelle orpheline oserait dénouer le bandeau, je serai loin ; sauvée (sauvé ? )par une prouesse solitaire, elle ne remarquerait pas d’abord, flambant sur un rayon de la Nationale, le petit volume tout neuf qui porterait mon nom".
Je ne vois pas les 6 fautes attendues, pouvez-vous m'aider ?

Je vous remercie d'avance,
Bonne fin de journée
Marie
Avatar de l’utilisateur
par MissEcriture
#17897
Bonjour Marie,

Une apposition est supprimable. Or dans cette phrase vous ne pouvez pas supprimer "heureux" sans que la phrase soit incomplète : "le sage assis sous le toit de son père", on sent bien qu'il manque une partie de l'énoncé.

"Elle chante (comme) une cantatrice chante". En fait, nous avons une subordonnée circonstancielle elliptique : le verbe identique à la principale est sous-entendu. De plus, en remplaçant par "de la même manière que" cela reste une locution conjonctive. Je ne saisis pas pourquoi ce serait un adverbe. Dans les deux cas, ce sont des conjonctions qui introduisent des subordonnées de comparaison.

Vous avez oublié de corriger les verbes au futur qui devaient être au conditionnel puisque le texte est au passé. D'ailleurs, il y avait déjà des verbes au conditionnel dans le texte.
"On écrit pour ses voisins ou pour Dieu. Je pris le parti d’écrire pour Dieu en vu (vue) de sauver mes voisins. Je voulais des obligers (obligés) et non pas des lecteurs. Le mépris corrompait ma générosité. Déjà, du temps que je protégeais les orphelines, je commençais par me débarasser (débarrasser) d’elles en les envoyant se cacher. Écrivain, ma manière ne changea pas : avant de sauver l’humanité, je commencerai commencerais) par lui bander les yeux ; alors seulement je me tournerai (tournerais) contre les petits reîtres noirs et véloces, contre les mots ; quand ma nouvelle orpheline oserait dénouer le bandeau, je serai (serais) loin ; sauvée par une prouesse solitaire, elle ne remarquerait pas d’abord, flambant sur un rayon de la Nationale, le petit volume tout neuf qui porterait mon nom".

Bonne journée
MissEcriture