Student network

Forum e-orthophonie*

Toutes vos questions concernant le Module Linguistique
  • Avatar de l’utilisateur
par marieN
#17629
Bonjour,

J'ai quelques questions à propos des quiz de cette semaine :

- hymne est considéré comme masculin et féminin sans changement de sens alors que dans le fascicule il est écrit que dans l'idée de cantique d'église il était féminin, sinon masculin. Ces deux sens sont proches mais un peu différents ce qui justifie qu'on emploie le féminin ou le masculin suivant le sens. Faut-il alors les considérer comme ayant le même sens peu importe le genre ou non ?

- Voici vraiment le printemps ; fini les soirées au coin du feu !
ici fini est juste et finies le serait aussi. Mais je n'arrive pas à le remplacer par une préposition et il ne fait pas partie de la liste que j'avais notée (excepté, mis à part, etc.)

- Quand projetait-elle hors de ses livres son regard, tel la lumière d’une lampe ?
j'ai appris que "tel" s'accordait, quand il avait valeur de comparaison, à l'élément comparé. Ainsi, je ne comprends pas pourquoi cette phrase est juste, j'aurais écrit "telle la lumière..."

- La nappe était mise, une grande nappe à carreaux bleus et blancs.
Ne pourrait-on pas imaginer qu'elle soit constitué de carreaux tout bleus et de carreaux tout blancs ?
Ecrit "des carreaux bleu et blanc" pour moi c'est que dans un carreau, il y a du bleu et du blanc. Je pensais à une alternance carreaux bleus/ carreaux blancs et j'avais donc laissé les s.

Merci de votre réponse,
Je vous souhaite une bonne journée, Marie
Avatar de l’utilisateur
par MissEcriture
#17636
Bonjour Marie

Tout d’abord, quand vous dites « est considéré », la question que je me pose c’est par qui ? Il faut toujours donner vos sources. Quand vous avez un doute sur les genres, pour avoir une réponse immédiate, je vous invite à aller consulter le CNRTL sur internet. Pour « hymne », on distingue le domaine religieux du domaine profane. Dans ce dernier, le nom est considéré comme masculin. Dans le domaine religieux, dès qu’il s’agit de célébrer Dieu (celui des chrétiens), il est féminin. Donc, ce sont les informations su fascicule (que je n'ai d'ailleurs pas rédigé) qui me semblent fiables.

- Voici vraiment le printemps ; fini les soirées au coin du feu !
Dans ce cas, « fini » n’est absolument pas une préposition. C’est un participe passé. L’accord dépend de l’interprétation : "Fini, les soirées au coin du feu ! " peut s’interpréter comme "C’est fini, les soirées au coin du feu !", alors que "Finies les soirées au coin du feu !" équivaut à "les soirées au coin du feu sont finies ".

- Quand projetait-elle hors de ses livres son regard, tel la lumière d’une lampe ?
Vous avez raison. « Tel » est un adjectif et il s’accorde. J’aurais aussi écrit « telle ».

- La nappe était mise, une grande nappe à carreaux bleus et blancs.
Effectivement, c’est invariable quand c’est bicolore. Donc dans cette phrase j'aurais aussi accordé les adjectifs pour signifier qu’il y a des carreaux bleus et des carreaux blancs. Sinon, comme vous le dites, cela voudrait dire que les carreaux sont bicolores…

J'espère avoir répondu à vos questions.
Une belle journée à vous!
MissEcriture
par marieN
#17638
Bonjour,

Merci de votre réponse
Je ne connais pas les sources, ce sont les quiz qui nous sont donnés toutes les semaines dans les capsules.

Bonne journée
Cordialement,
Marie