Le résumé est l’épreuve phare des techniques littéraires. Gardez en tête les règles de base :

  • sélectionner
  • reformuler
  • ordonner
  • conserver l’énonciation
  • organiser en paragraphes
  • placer des connecteurs
  • compter

C’est essentiel pour « plaire » au correcteur. L’autre but du jeu quand vous faites un résumé, c’est de l’écrire comme si vous étiez l’auteur lui-même. Et si vous étiez l’auteur du texte original, vous savez que vous voudriez qu’on vous comprenne. Alors ajoutez un soupçon de fluidité. Le correcteur adore lire d’une traite le résumé, ne pas être interrompu par un terme ou un élément de syntaxe fautifs. Je sais bien que vous n’avez aucune envie de le contrarier et vous avez bien raison.

Pour placer ce soupçon de fluidité, comment faire ? Ma recette : des phrases courtes et placer en tête de phrase les mots essentiels. Ainsi, le gentil correcteur bienveillant et objectif repérera plus vite que vous savez aller à l’essentiel. Aidez-le à gagner du temps dans sa correction !

Mais si vous voulez vraiment l’amadouer, relisez-vous, une bonne orthographe, ça fait toujours plaisir 😉.

e-orthophonie*