Un vieux proverbe turc dit « on n’apprend bien qu’à force de se tromper ». Futurs orthophonistes, rassurez-vous donc, vous êtes sur le bon chemin. Êtes-vous pour autant bien avancés ? Savez-vous à quoi ça sert véritablement de se tromper ? Pour découvrir ce que la science nous apprend de l’erreur et surtout ce que VOUS pouvez en retirer, cliquez ici.

Cependant si vous doutez encore que mal faire, c’est apprendre, vous ne devez pas ignorer a contrario que « faire », c’est aussi apprendre. Certains l’ont compris depuis des lustres, qui ont alors tenté d’inventer une autre façon d’apprendre. Les Freinet, les Steiner ou les Montessori sont en effet aujourd’hui légion. Pour autant, vous qui aurez sans doute à rééduquer, à faire « parler droit », savez-vous ce que ces pédagogies alternatives prônaient et proposaient ? Si ça vous intéresse, voici un petit focus audio sur la méthode Montessori ou mieux encore, une explication cinématographique.

Pour les plus curieux ou les plus chevronnés d’entre vous, adeptes des neurosciences, il est possible d’en apprendre encore plus sur l’erreur ou les apprentissages. En effet, sur le site du collège de France, Stanislas Dehaene, auteur entre autres des Neurones de la lecture nous propose ses cours en accès libre en version audio/vidéo avec support pdf. Je vous conseille le topo sur la correction des erreurs.

Enfin, si après tout ceci vous ne vous sentez toujours pas à l’aise dans vos apprentissages, d’autres avant vous se sont demandé comment apprendre à apprendre, sans se ruiner.

e-orthophonie*