Aller au contenu


Photo

Le point-virgule


3 réponses à ce sujet

#1 julieT

julieT

    Major Ortho

  • Ancien e-orthophoniste 17
  • 195 messages

Posté 04 octobre 2016 - 13:51

Bonjour,

 

Je voudrais des informations sur l'utilisation du point-virgule dans une rédaction.

Devons-nous, pour les concours, éviter de l'utiliser car il est désuet ? (ce qu'on m'a toujours dit au collège et au lycée)

Si ce n'est pas le cas, comment bien l'utiliser dans une phrase ? Quel est son rôle exactement ?

 

Merci d'avance et bon après-midi :)

 

Julie



#2 C.Tecnik

C.Tecnik

    Chef Techniques Littéraires

  • Chef Ortho
  • 38 messages

Posté 04 octobre 2016 - 14:32

Bonjour Julie,

 

Je suis très étonnée que l'on ait pu vous conseiller de ne pas utiliser du point-virgule.Les écrivains eux-mêmes en font toujours autant usage. J'y ai moi-même très souvent recours. Je vous joins une petite fiche (copier-coller) que je trouve très claire. Désolée pour la présentation - les polices ne sont pas homogènes...

 

Bon après-midi à vous !

 

C.Tecnik

 

 

Le point indique qu'une phrase déclarative se termine. On commence ensuite le premier mot de la phrase suivante par une majuscule.

 

Le point-virgule permet de séparer des propositions indépendantes qui ont néanmoins une relation logique entre elles. Il n'y a pas de majuscule après le point-virgule.

Il a de la chance ; il s'est mis à neiger pour les sports d'hiver.

 

La virgule est un séparateur dans la phrase. La virgule s'utilise dans plusieurs cas :

- pour énumérer, on a alors des mots de même nature et de même fonction. Le dernier terme de l'énumération est séparé par la conjonction et.
- pour mettre en relief et faire ressortir une idée. On sépare ces mots du reste de la phrase.
- pour mettre en apposition un adjectif.

Il restait là, immobile.
Il passa par toutes les couleurs : rouge, vert, bleu et jaune.

Placée différemment dans une phrase, la virgule peut en changer le sens. Regardez l'exemple suivant:

Les élèves, qui avaient oublié leurs livres, ont été punis. (Tous les élèves ont oublié leurs livres et tous ont été punis.)
Les élèves qui avaient oublié leurs livres ont été punis. (Seuls les élèves qui ont oublié leurs livres sont punis, les autres les avaient avec eux.

Les deux-points : on  utilise les deux- points ( J)  pour introduire une citation, une explication ou une énumération.

Il avait mal partout : aux pieds, aux mains, aux oreilles, à la tête, et ailleurs =  énumération
Il lui a dit : "Ne t'approche pas!" =  citation
Je ne suis plus malade, c'est même le contraire : j'ai faim =  explication

Le point d'interrogation : il permet d'introduire une question.

- Sais-tu quand il va venir ?

Le point d'exclamation : il termine une phrase exclamative et permet d'indiquer une impression comme la colère, la surprise, l'admiration, l'étonnement etc.

Vive le Roi !

Les points de suspension indiquent qu'une phrase est inachevée. On laisse alors au lecteur le soin de deviner la suite... Après des points de suspension, on met une majuscule au mot suivant.

Les parenthèses  permettent de donner des indications supplémentaires au lecteur. Ces indications ne sont pas importantes pour le fil de l'histoire.

Le RMI (Revenu Minimum d'Insertion) a été augmenté.

 

Les crochets [...] permettent d'intervenir dans une citation ou de la tronquer.

Le tiret

Dans un dialogue, il introduit une nouvelle personne qui prend la parole.

- Viens par ici, lui demanda Paul.
- Pourquoi ?

Incises (tirets moyens)

L'incise est utilisée pour expliciter une déclaration. Lorsque l'incise termine la phrase, le point remplace le tiret fermant.

Il était grand - 1,90 m environ - mais ne les paraissait pas.
Il était grand - 1,90 m environ.


  • DocteurLinguo aime ceci

#3 julieT

julieT

    Major Ortho

  • Ancien e-orthophoniste 17
  • 195 messages

Posté 04 octobre 2016 - 14:36

Merci beaucoup pour cette fiche !

 

J'en ai toujours été étonnée aussi...

 

Avec l'exemple donné pour le point-virgule, ne pourrait-on pas mettre une virgule ? C'est le changement de sujet qui justifie l'utilisation du point-virgule ?



#4 Amelie Mesange

Amelie Mesange

    Chef Ressources

  • Chef Ortho
  • 89 messages

Posté 12 octobre 2016 - 20:22

Bonjour Julie,

 

Voici les informations que j'ai trouvées ici.

(cliquer sur le lien pour voir les détails et exemples)

 

 

"Le point-virgule marque une pause plus importante que la virgule mais à la différence du point, la voix ne baisse pas complètement entre les deux propositions.

Il est utilisé pour séparer des propositions ou expressions indépendantes mais qui ont entre elles une relation faible, généralement une relation logique.

Le point-virgule est également utilisé lorsque la deuxième proposition débute par un adverbe, pour mettre en parallèle deux propositions et pour séparer les termes d'une énumération introduite par un deux-points

 

Règles typographiques 
En français : texte[espace];[espace]texte.

En anglais : texte; [espace]texte "

 

Ça, c’est en théorie. C'est bien joli, mais on se sent pas beaucoup avancé le stylo à la main.

En pratique, je dirais que le point-virgule, c’est un peu la différence entre le silence et le soupir en musique. Le soupir, c’est un demi-temps (une virgule) ; le point virgule, c’est un silence (un temps) c’est donc un peu plus long. Et le point pourrait être assimilé à la demi-pause, plus longue (deux temps).

La pause (4 temps) marque vraiment la fin d'un thème ; on pourrait la comparer à un saut de ligne en fin de paragraphe pour changement de partie.

J’utilise le point virgule pour éviter de faire des phrases très (très très !) longues, contenant de multiples virgules. Certes, on pourrait sans doute, (comme c’est le cas dans l’exemple évoqué) remplacer certains de ces points virgules par des virgules, mais cela rendrait le contenu moins lisible (au sens accessible). 

 

J’ai justement essayé de faire des phrases ci-dessus où je l’utilise. Dans l'une d'entre elles, y a déjà des virgules ; en ajouter ne ferait qu’envenimer les choses. Alors on pourrait dire : pourquoi pas le point ? Et bien parce que j’ai envie de montrer que mon propos n’est pas fini, que ces idées sont liées entre elles, cela incite à poursuivre la lecture.

C’est un choix de la personne qui rédige aussi, c’est elle qui donne le rythme. En outre, le point virgule est à même de remplacer certains mots de liaison ; il est donc très utile en résumé de texte (je crois que cela est évoqué dans le fascicule e-orthophonie consacré à ce sujet sur la plateforme e-learning partie Techniques Littéraires. 

 

 

Et puis, peu de gens l’utilisent, alors ça donne envie de se différencier  ;) Au début, on tâtonne un peu, et puis on se l’approprie, il prend sa place et son utilité dans notre manière de rédiger !

 

J'espère que ces éléments sont clairs et vous seront utiles !


  • julieT aime ceci



Répondre à ce sujet



  


0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)

{parse template="include_lightbox_real" group="global" params=""} {parse template="inlineLogin" group="global" params=""}