Vous aimeriez savoir comment protéger votre cerveau, votre meilleur ami en cette période de stimulation intense. Voici quelques pistes… proposées par le Pr. Bernard Sablonnière, chercheur à l’Inserm.

  • Un tout petit peu de stress : il est bénéfique lorsqu’il est peu intense et de courte durée, il stimule alors notre créativité et notre détermination. Alors, pas trop de stress ! Relâchez la pression. Comment ?
  • Une activité physique régulière : muscle et cerveau font bon ménage. Les muscles libèrent des signaux chimiques et sont capables de stimuler la fabrication de neurones.
  • Activité intellectuelle : un environnement cognitif riche, une curiosité débordante et de multiples activités d’apprentissage façonnent les circuits du cerveau, en stimulant la survie des nouveaux neurones.
  • Les liens sociaux : le cerveau humain perçoit et partage les émotions des autres et est capable d’empathie. C’est un effet stimulant sur les circuits du cerveau en réduisant fortement les effets du stress.
  • Pas trop de graisses et de sucres : un apport calorique trop élevé et un excès de sucres et de graisses dérèglent le fonctionnement cellulaire et produisent des signaux inflammatoires qui altèrent les vaisseaux sanguins du cerveau.
  • Eviter les psychotropes : notre cerveau utilise des procédés chimiques pour fonctionner. Les psychotropes peuvent bloquer leur fonctionnement pouvant conduire à des effets néfastes et irréversibles.

Pour aller plus loin, nous vous invitons à consulter cet article du Pr. Bernard Sablonnière.

Bonne lecture !

e-orthophonie*